Ovule et spermatozoïde : quoi faire lorsque l’un n’est pas fait pour l’autre?

Un nouveau traitement est maintenant offert chez Fertilys pour les hommes dont les spermatozoïdes sont atteints de globozoospermie.

Auteure : Naomi Defort, B. Sc., embryologiste chez Fertilys

Les étapes normales de fécondation

Parmi l’ensemble des processus hormonaux et physiologiques ayant servi à la production et à la maturation des cellules reproductrices, la fécondation qui se produit lors de la rencontre entre l’ovule et les spermatozoïdes en est le plus complexe.
Pour permettre une fécondation normale, seul un spermatozoïde doit féconder l’ovule. L’union entre le spermatozoïde et l’ovule ne se fait pas au hasard, il est le résultat d’une série d’interactions moléculaires qui permettent au spermatozoïde d’être « aspiré » vers l’ovule et de digérer sa membrane externe pour lui transmettre le matériel génétique contenu dans sa tête.
L’interaction entraîne dans l’ovule une série d’évènements biochimiques, une cascade métabolique, se caractérisant par différentes étapes :

  • une réaction corticale qui bloque l’entrée d’autres spermatozoïdes
  • l’activation du développement embryonnaire en stimulant le métabolisme
  • la réactivation de la division cellulaire (méïose en métaphase II).

La globozoospermie

Parfois, les spermatozoïdes sont anormaux au spermogramme et ne parviennent pas à féconder sans assistance médicale l’ovule. Dans certains cas, les spermatozoïdes ne permettent pas la cascade d’activation ovocytaire requise pour sa fécondation, en raison de défauts morphologiques, appelés tératozoospermie. À ce jour, l’injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI) permet en laboratoire de pallier à la majorité de problèmes de fécondation causés par une telle cause d’infertilité. Ce n’est pas le cas pour la globozoospermie, une forme rare et très sévère de tératozoospermie, caractérisée par la production de spermatozoïdes anormaux dont la tête est ronde plutôt qu’allongée et dépourvue d’acrosome. L’acrosome forme la partie antérieure du spermatozoïde normal et les enzymes qu’il libère lors de la fécondation sont essentiels à la pénétration de l’ovule.

(Gauche) Spermatozoïde humain normal avec un acrosome en vert localisé à l'extrémité apicale. (Droite) Spermatozoïde humain globozoocéphale (tête ronde en bleu) dépourvu d'acrosome (Crédit photographique C Arnoult, CNRS)

(Gauche) Spermatozoïde humain normal avec un acrosome en vert localisé à l’extrémité apicale. (Droite) Spermatozoïde humain globozoocéphale (tête ronde en bleu) dépourvu d’acrosome (Crédit photographique Dr Christophe Arnoult, CNRS, Grenoble, France)

En présence de globozoospermie, les spermatozoïdes, sans acrosome, n’ont donc pas de pouvoir fécondant. Sans fécondation, aucun embryon ne peut se créer même par ICSI. Pour pallier à cette problématique, l’équipe de FERTILYS a récemment mis au point dans son laboratoire une méthode d’activation ovocytaire par calcium ionophore, comme cela se fait maintenant dans quelques autres centres internationaux.
L’activation au calcium ionophore consiste à élever la concentration intracellulaire du calcium dans l’ovocyte de façon chimique pour un très court lapse de temps. Pour ce faire, après avoir récolté les ovules par ponction ovarienne et après les avoir micro-injectés (ICSI), ils sont incubés brièvement dans un milieu de culture supplémenté de calcium ionophore. Les ovules ainsi fécondés sont par la suite mis dans un milieu de culture adapté et incubé jusqu’à leur transfert embryonnaire dans l’utérus maternel.

La science et FERTILYS avancent au bénéfice des couples infertiles!

Mettez toutes les chances de votre côté. Pourquoi choisir Fertilys?

Pourquoi le spermogramme chez Fertilys permet-il un diagnostic plus précis?

 

Laissez un commentaire

À lire aussi