Pétition : Maintien du Programme québécois de procréation assistée

Pétition afin de maintenir le programme public d’aide médicale à la procréation

Dans la foulée du projet de loi 20,  des actions citoyennes sont en marche.  Une pétition initiée par une patiente est en cours à l’Assemblée nationale. Déjà plus de 5000 signatures. On vous encourage à la signer: https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-4989/index.html

Texte de la pétition

CONSIDÉRANT QUE le gouvernement défraie les coûts d’avortements, et ce, même si une femme se présente à répétition;
CONSIDÉRANT QU’il défraie les coûts pour la vasectomie pour l’homme qui fait le choix de ne plus avoir d’enfant;
CONSIDÉRANT QU’il défraie les coûts de la vasovasostomie pour que l’homme retrouve sa fertilité pour ensuite se faire vasectomiser à nouveau;
CONSIDÉRANT QUE l’infertilité n’est pas un choix, mais une maladie qui touche un couple québécois sur dix;
CONSIDÉRANT QUE le système de santé doit être gratuit et universel pour tous;
CONSIDÉRANT QUE la fécondation in vitro est parfois la seule solution. Les citoyens souvent mal informés ne connaissent pas toutes les étapes, les traitements, les hormones, les effets secondaires, les inséminations, les échecs, le deuil d’avoir un bébé couette, les montagnes russes d’émotions (espoir, honte, déception, stress) par lesquelles ces couples doivent passer pour en arriver après plusieurs mois ou année en procréation assistée;
CONSIDÉRANT QUE ce programme permet de diminuer le taux de grossesse multiple, tout en augmentant le taux de population québécoise;
CONSIDÉRANT QUE plusieurs couples ne pourraient défrayer les coûts reliés à ce traitement, puisqu’outre les frais liés au traitement de procréation assistée, les couples doivent débourser présentement les coûts reliés à la médication, le transport vers les services spécialisés, les journées de travail manquées;
Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec de conserver le Programme québécois de procréation assistée tel qu’il a été instauré le 5 août 2010, afin que tous couples infertiles puissent donner la vie.

Date limite pour signer : 19 février 2015

 
 

Laissez un commentaire

À lire aussi