Theresa May, première ministre infertile du Royaume-Uni

Le 2 juillet dernier, Theresa May, alors ministre de l’Intérieur au Royaume-Uni, avait pour la première fois parlé publiquement de son infertilité, de son chagrin et de celui de son mari Philip de ne jamais avoir eu d’enfants.

Depuis le 13 juillet, Mme May est devenu la première ministre du Royaume-Uni, non sans avoir à supporter au préalable des propos blessants de son adversaire sur le fait de ne pas être mère.

Dans l’interview la plus franche et la plus intime qu’elle ait jamais donnée, Mme May avait alors révélé comment elle et son mari ont cherché le conseil d’experts pour concevoir et avait partagé toute leur tristesse en découvrant que cela ne se produirait jamais. Elle disait : « Bien sûr, nous avons été tous les deux affligés par l’infertilité. Vous rencontrez des amis qui ont maintenant de grands enfants, mais vous acceptez la main que la vie vous tend. Parfois, des choses que vous souhaitiez ne se réaliseront jamais alors que vous étiez pourtant en mesure de les accomplir. Il y a tant d’autres couples qui vivent la même situation.»
On pourrait souhaiter aux Québécois d’avoir un jour un premier ou une première ministre qui a vécu l’infertilité et qui les comprend…

À la suite des recommandations du National Institute for Heath and Care Excellence, le gouvernement anglais a mis sur pied en 2013 un programme public de fécondation in vitro.

Publié le 13 juillet 2016 dans Procréation , Fécondation in vitro , Infertilité

Dr Pierre Miron
Par : Dr Pierre Miron PhD, MD, FRCSC, Fertologue

Le Dr Pierre Miron jouit d’une réputation internationale en fertilité, reproduction et assistance médicale à la procréation. Ce visionnaire a fondé trois programmes de fécondation in vitro au Québec au cours des 30 dernières années. Grâce à son centre privé de génétique humaine spécialisé dans le domaine de la reproduction, il a rendu accessible à toutes les femmes enceintes un programme unique de dépistage prénatal pour la trisomie 21 – un service auparavant inexistant au Québec. Le Dr Miron s’est toujours impliqué activement et publiquement pour la cause des couples infertiles. Il a notamment contribué à mettre en place l’Association infertilité Québec (ACIQ).

Laissez un commentaire

À lire aussi