Varicocèle: nouvelles évidences scientifiques

Introduction

La varicocèle est une dilatation variqueuse (varices) des veines du cordon spermatique dans le scrotum, au-dessus et autour des testicules. Alors qu’on la trouve dans la population générale chez seulement 15% des hommes, elle est présente chez environ 40% des hommes infertiles. C’est l’anomalie physique la plus fréquemment associée à une infertilité masculine. Le lien de causalité entre la varicocèle et l’hypofertilité masculine n’est toutefois pas encore expliqué de façon satisfaisante. On présume que la distension des plexus veineux pampiniformes affecterait la spermatogénèse par une augmentation locale de la température ou par une hypoxie, en raison de la stase veineuse.
 

Varicocèle

 
Une méta-analyse (démarche statistique combinant les résultats d’une série d’études indépendantes sur un problème donné), regroupant les données de 10 essais cliniques randomisés, vient d’être publiée. L’objectif de cette étude était de déterminer, chez des hommes infertiles, l’effet de la cure de varicocèle par chirurgie (ligature de la veine spermatique) ou par embolisation sélective (geste endovasculaire réalisé en radiologie), sur les taux de grossesse et de naissance vivante.

Les essais et leur qualité

Les dix essais contrôlés randomisés incluaient au total 894 hommes. Les études étaient statistiquement et cliniquement hétérogènes, composées d’un petit nombre de patients. Un sous-groupe, composé de 505 hommes (5 études), évaluait plus spécifiquement l’effet de la cure de varicocèle cliniquement manifeste, associée à un spermogramme anormal. Les autres études incluaient également des hommes hypofertiles, mais avec des varicocèles non détectables par l’examen physique. Elles ont été exclues de l’analyse finale.

Taux de grossesse

En comparant, dans l’ensemble du groupe, le traitement versus l’absence de traitement, un avantage de la cure de varicocèle a été confirmé en taux de grossesse (risque relatif de 1,34; IC 95% 1,03 à 1,74, 894 hommes, 181 grossesses). Dans l’analyse du sous-groupe, qui incluait uniquement des hommes infertiles avec une varicocèle clinique et une analyse anormale du sperme, la méta-analyse confirme un effet bénéfique plus important et significatif du traitement comparativement à l’absence de traitement, avec un risque relatif du taux de grossesse de 1,81 (IC 95% 1,27 à 2,58, 505 hommes, 121 grossesses).
 

Méta-analyse varicocèle

Conclusion

Dans cette mise à jour, les auteurs concluent que le traitement chirurgical ou radiologique (embolisation vasculaire) de la varicocèle clinique est bénéfique chez les hommes hypofertiles avec spermogramme anormal. Pour 7 hommes traités, une grossesse supplémentaire sera obtenue. Une mise en garde toutefois : vu la faible qualité méthodologique des études, la preuve ne peut être entièrement concluante et plus de recherche sera nécessaire pour déterminer l’avantage véritable de la cure de varicocèle sur le taux de naissance.
 

Références

http://goo.gl/T5zkj
Hum. Reprod. Update (Juillet/Août 2013) 19 (4): 317doi: 10.1093/humupd/dmt004
http://goo.gl/chS9g

Laissez un commentaire

À lire aussi