Comment vivre une grossesse plus sereine après plusieurs fausses couches

Une grossesse qui s’arrête de façon inattendue est un événement triste et douloureux, pouvant impliquer un véritable travail de deuil que chacun(e) traversera à son rythme et à sa façon.

Vos émotions et vos pensées sont normales et légitimes

Vivre une grossesse après un tel événement, c’est vivre à la fois beaucoup de bonheur, mais aussi beaucoup d’inquiétudes.

Si vous avez eu recours à des traitements de fertilité, vous avez sûrement de la difficulté à croire que cette grossesse tant attendue soit bien réelle. Vous avez fait face à une série de déceptions et de deuils durant votre parcours en fertilité qui pourraient avoir laissé en vous une grande peur que la grossesse s’arrête soudainement.

Quelque soit votre parcours, vous vous demandez certainement si le petit être qui grandit en vous se développe bien. Vous êtes probablement très à l’écoute de votre corps et au moindre indice qui pourrait vous indiquer que la grossesse ne se déroule pas bien. Le premier trimestre de grossesse peut être particulièrement stressant. Vous avez peut-être de la difficulté de parler de votre grossesse, à l’investir et à vous projeter dans l’avenir.

Vos émotions et vos pensées sont normales et légitimes. 

Conseils pour apaiser vos peurs

⁃ Reconnaissez que vivre une grossesse après une fausse couche réveille des émotions diverses, légitimes et contradictoires ; vous allez vivre la joie de porter à nouveau la vie et puis soudainement, la peur terrible que tout s’arrête.

⁃ Permettez-vous de vivre et d’exprimer vos émotions ; soyez indulgent(e) envers vous même ; Soyez sans crainte, exprimer ce que vous ressentez n’affectera pas le bon déroulement de votre grossesse ;

⁃ Entourez-vous de personnes qui sont à l’écoute de ce que vous vivez, qui se montrent attentionnées à votre égard et qui peuvent vous offrir du réconfort ;

⁃ Parlez à des personnes qui ont vécu une expérience similaire à la vôtre afin de vous sentir soutenu ; Participer à un groupe de soutien pourrait vous permettre de vous sentir mieux compris(e);

⁃ Lorsque vous vous sentirez prêt(e), préparez l’arrivée de votre bébé. Imaginez votre bébé et réfléchissez à quel genre de parent vous aimeriez ressembler. Préparez avec attention son petit cocon en choisissant pour lui  des objets, des vêtements etc.

Conseils pour profiter de cette nouvelle grossesse

⁃ Favorisez les activités relaxantes (yoga, méditation, randonnée, lecture etc.) et ayez des projets pour vous changer les idées, vivre du plaisir et retrouver un sentiment de contrôle ;

⁃ Gardez une bonne hygiène de vie ;

⁃ Limitez le temps passé sur internet et allez chercher de l’information auprès de sources fiables.

Ayez recours aux professionnels au besoin

Si la peur de perdre ce petit être prend toute la place, si des souvenirs douloureux reviennent et causent une détresse importante, accordez vous un espace de parole avec un(e) professionnel(le). Vous pourrez, dans un espace sécurisant,  mettre en mot vos craintes, partager vos doutes et vos peurs, apprivoiser vos émotions, oser vous projeter dans l’avenir et ainsi préparer l’arrivée de votre bébé.

Pour de l’accompagnement psychologique, nous sommes là pour vous. 

Publié le 17 novembre 2020 dans Accompagnement psychologique

Marie-Alexia Allard
Par : Marie-Alexia Allard PhD, Psychologue

Marie-Alexia Allard, PhD, psychologue clinicienne et membre de l’Ordre des Psychologues, se spécialise dans le domaine de la fertilité et de la périnatalité depuis plusieurs années.

Elle accueille des adultes et des couples qui font face à l’infertilité et qui ont recours aux procréations médicalement assistées. Elle offre des services psychologiques variés qui visent à aider les femmes et les hommes à réduire l’anxiété et à mieux vivre les traitements de fertilité. Elle accompagne les individus dans les aléas de leur projet parental et leur offre du soutien et un espace de réflexion tout au long de leur démarche.

Dre Allard se spécialise également en périnatalité. Elle rencontre des femmes et des hommes qui vivent un deuil périnatal, qui souffrent d’anxiété ou de dépression durant la grossesse et la période du postpartum ou encore qui éprouvent des difficultés à s’adapter à l’arrivée d’un enfant.

Elle travaille selon une approche intégrative qui respecte le rythme et les besoins de chacun.

Laissez un commentaire

À lire aussi