Préservation de la fertilité

Les coûts réels des traitements

Préservation de la fertilité

Choisir une situation :

  • Avec RAMQ
  • Sans RAMQ
  • Préservation de fertilité féminine pré-chimiothérapie
    Congélation d'ovules
    Couvert
    Préservation de fertilité féminine pour raisons non-oncologiques
    Congélation d'ovules (1 an d'entreposage inclus)
    4 600$
    Préservation de fertilité masculine pré-chimiothérapie
    (1 an d'entreposage inclus)
    Couvert
    Préservation de fertilité masculine pour raisons non-oncologiques
    Congélation de sperme (1 an d'entreposage inclus)
    275 $
    Entreposage
    Sperme, ovules et embryons
    275 $ / an + taxes
    Réchauffement ovocytaire et transfert d’embryon
    ICSI Inclus
    3900$
  • Préservation de fertilité féminine pré-chimiothérapie
    Congélation d'ovules
    4 600 $
    Préservation de fertilité féminine pour raisons non-oncologiques
    Congélation d'ovules (1 an d'entreposage inclus)
    4 600 $
    Préservation de fertilité masculine pré-chimiothérapie
    (1 an d'entreposage inclus)
    275 $
    Préservation de fertilité masculine pour raisons non-oncologiques
    Congélation de sperme (1 an d'entreposage inclus)
    275 $
    Entreposage
    Sperme, ovules et embryons
    275 $ / an + taxes
    Réchauffement ovocytaire et transfert d’embryon
    ICSI Inclus
    3900$

Les taxes sont incluses dans les prix sauf lorsque indiqué.

Le recours à un donneur de sperme est possible. Les coûts associés ne sont pas gérés par la clinique et relève de la banque choisie.

Lorsque la personne assurée au sens de la Loi sur l’assurance maladie (LAM) fait une demande écrite à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) dans l’année suivant la date du paiement et lorsque la RAMQ est d’avis qu’a été exigé paiement à l’encontre de cette loi, elle rembourse à la personne assurée la somme ainsi versée. (art. 22.0.1, 22.0.0.1, LAM)

Toute personne assurée qui se voit exiger un paiement à l’encontre des dispositions de l’article 22.0.1 de la Loi sur l’assurance maladie a droit d’en réclamer le remboursement auprès de la Régie de l’assurance maladie du Québec.