Garder son couple en bonne santé en période de quarantaine

COVID19 Conseils couple quarantaine confinement

Pour la majorité des couples, le début de la période de quarantaine peut ressembler à une lune de miel. Toutefois, elle peut  rapidement devenir une source de stress pour les couples. Nous ne sommes pas habitués à vivre la situation actuelle et bien que nous ayons le désir de partager nos vies avec un(e) partenaire, nous ne pensions pas le faire tout au long d’une journée pendant plusieurs semaines consécutives. 

Voici 7 conseils pour maintenir la santé de votre couple et cultiver une bonne distance en période de quarantaine : 

  1. Trouvez une nouvelle routine et établissez un calendrier avec des moments dédiés au travail, à la vie de couple, aux loisirs etc. Structurez du temps ensemble et du temps en mode solo en essayant d’imiter vos horaires pré-quarantaine. 
  2. Utilisez des espaces différents pour travailler ou faire vos activités. Pour bien gérer cette nouvelle proximité, il est important d’avoir un espace à soi pour mieux se retrouver à deux. Nous avons tous des besoins et des intérêts différents. Il est important de s’autoriser à faire des activités seuls ou à deux en fonction de nos envies et de notre horaire. Le désir entre vous et votre partenaire risque de s’essouffler si vous passez tout votre temps ensemble.
  3. La patience, le respect et la tolérance sont des facteurs clés pour garder votre couple en santé pendant la quarantaine. Gardez à l’esprit que nous vivons des circonstances inhabituelles qui mettent à l’épreuve notre patience et qui pourraient faire éclore des tensions et des conflits.
  4. En cas de conflit, faites preuve d’indulgence et d’empathie à l’égard de votre partenaire et soyez à l’écoute des besoins de l’un et de l’autre. Clarifiez vos propres besoins et nommez-les afin d’obtenir un soutien satisfaisant de la part de votre partenaire. En retour, soyez attentif à votre partenaire, questionnez également ses besoins et écoutez son vécu.
  5. Faire une promenade à l’extérieur et respirer profondément auront un effet positif et apaisant sur votre bien-être psychologique. Cela pourrait également vous permettre d’y voir plus clair lorsqu’un conflit ou des tensions surviennent.  
  6. Restez positifs. Il est normal que la situation actuelle vous inquiète et que vous éprouviez des difficultés à rester positif. Il est possible aussi que votre partenaire et vous ne viviez pas cette période de confinement de la même façon. Cultivez des moments et des pensées positives pour trouver un juste équilibre, même si cet exercice est plus difficile à faire pour votre partenaire. Respectez son rythme tout en lui proposant de voir la situation actuelle comme une occasion de passer du temps ensemble, de faire des projets pour l’avenir etc.
  7. Retrouver de vieux souvenirs afin de générer une nouvelle dose d’émotions positives. Par exemple, vous pouvez passer à travers vos vieilles photos ensemble ou vous rappeler de souvenirs joyeux des moments importants de votre vie de couple. 

Cette quarantaine peut devenir une période de croissance pour votre couple, tirez-en profit pour mieux grandir ensemble.

Publié le 19 avril 2020 dans Accompagnement psychologique

Marie-Alexia Allard
Par : Marie-Alexia Allard PhD, Psychologue

Marie-Alexia Allard, PhD, psychologue clinicienne et membre de l’Ordre des Psychologues, se spécialise dans le domaine de la fertilité et de la périnatalité depuis plusieurs années.

Elle accueille des adultes et des couples qui font face à l’infertilité et qui ont recours aux procréations médicalement assistées. Elle offre des services psychologiques variés qui visent à aider les femmes et les hommes à réduire l’anxiété et à mieux vivre les traitements de fertilité. Elle accompagne les individus dans les aléas de leur projet parental et leur offre du soutien et un espace de réflexion tout au long de leur démarche.

Dre Allard se spécialise également en périnatalité. Elle rencontre des femmes et des hommes qui vivent un deuil périnatal, qui souffrent d’anxiété ou de dépression durant la grossesse et la période du postpartum ou encore qui éprouvent des difficultés à s’adapter à l’arrivée d’un enfant.

Elle travaille selon une approche intégrative qui respecte le rythme et les besoins de chacun.

Laissez un commentaire

À lire aussi