Meilleur résultat : Transfert d’embryon au Jour 3 ou au Jour 5 ?

Transfert d’un embryon aux deux stades de développement

Le transfert d’un embryon du laboratoire dans l’utérus d’une femme peut se faire à deux stades de développement différents.
1. Le premier est appelé embryon au stade de la segmentation, au troisième jour après la fécondation (J3), lorsque l’embryon contient entre 6 et 14 cellules.
2. Le second est appelé embryon au stade blastocyste, au cinquième jour après la fécondation, lorsque l’embryon contient des centaines de cellules.

Le choix du jour de transfert à travers le temps

Historiquement, la première grossesse par FIV signalée provenait du transfert d’un blastocyste en 1995. Par la suite, cependant, la tendance était au transfert d’embryons au troisième jour (J3) plutôt qu’au jour 5 (J5). La théorie étant que l’utérus offrirait un meilleur environnement pour l’embryon qu’en laboratoire.

Au cours des dernières années, la tendance est revenue vers le transfert d’embryons au jour 5 puisque les taux d’implantation et de grossesse clinique se sont avérés plus élevés au jour 5. Selon une revue Cochrane, une organisation qui organise de manière systématique les informations concernant la recherche médicale : le taux de grossesse clinique est environ 1,3 fois plus élevé lors du transfert d’un blastocyste par rapport à un embryon au stade de la segmentation.

Raisons qui expliquent la tendance actuelle pour le transfert au J5

Bien que cela ait été contredit dans plusieurs études, il existe différentes raisons pour lesquelles nous pourrions voir de tels résultats :

  1. Une des théories se base sur le fait que les embryons conçus naturellement se situent en fait au Jour 3  dans la trompe de Fallope, et non dans l’utérus, donc il est possible que l’utérus ne soit pas le meilleur environnement pour l’embryon au Jour 3. Les milieux de culture en laboratoire se sont améliorés au fil des années, avec l’objectif de recréer l’environnement le plus approprié pour les embryons au cours de leurs premiers jours de développement.
  2. L’autre fait, prouvé, est que tous les embryons ne sont pas viables et donc non capables de se rendre au stade Jour 5, que ce soit dans l’utérus ou dans les incubateurs. Environ 50% des embryons de Jour 3 deviennent des blastocystes à Jour 5. De plus, à ce stade, l’embryologiste peut examiner beaucoup plus de paramètres reliés à la qualité de l’embryon par rapport à un embryon au stade de la segmentation et ceci facilite la sélection des meilleurs du groupe pour le transfert.

La perspective de Fertilys 

Chez Fertilys, nous privilégions souvent les transferts au Jour 5. Cela dit, le jour du transfert dépend principalement de la sélection naturelle qui intervient au cours de l’évolution des embryons. En effet, tous les embryons ne sont pas viables, certains se développeront lentement ou seront de mauvaise qualité, voire resteront bloqués. Ainsi, au Jour 3, si moins de 4 embryons sont potentiellement viables au Jour 5, les embryologistes privilégient un transfert le Jour 3.

Autres critères pris en considération

– L’âge de la patiente (double transfert possible pour les femmes de plus de 37 ans)
– Les cycles précédents des patientes (nombre de blastocystes, grossesses au Jour 3, etc.)
– Choix des patients

En conclusion

Il n’y a pas de mauvais choix et même si le taux d’implantation des blastocystes est meilleur (J5 48% vs J3 32%), le transfert d’embryon au stade de la segmentation offre malgré tout, de bons résultats, et se fait dans la majorité des cas où un ou deux embryons sortent du lot.

Références

  1. Edwards RG, Brody SA. Histoire et éthique de la conception humaine assistée. Principes et pratique de la procréation assistée. Philadelphie: WB Sauders, 1995: 17‐47.
  2. Glujovsky D, Farquhar C, Quinteiro Retamar AM, Alvarez Sedo CR, Blake D.Stade de clivage par rapport au transfert d’embryon au stade blastocyste dans la technologie de reproduction assistée. Base de données Cochrane des revues systématiques 2016, numéro 6.
  3. Levi-Setti PE, Cirillo F, Smeraldi A, Morenghi E, Mulazzani GEG, Albani E. Aucun avantage du blastocyste frais par rapport au transfert d’embryons au stade de clivage chez les femmes de moins de 39 ans: une étude contrôlée randomisée. J Assist Reprod Genet. 2018; 35 (3): 457-465. doi: 10.1007 / s10815-017-1092-2

Publié le 17 septembre 2020 dans Fécondation in vitro , Fertilité , Infertilité , laboratoire d'embryologie

Dre Senem Ates
Par : Dre Senem Ates MD, FRCSC, Fertologue

Laissez un commentaire

À lire aussi